La FDJ prête à devenir le leader européen grâce à ce rachat

La FDJ envisage de devenir le numéro un européen grâce à une acquisition majeure. En effet, la Française des Jeux (FDJ) a annoncé son intention d’acheter l’opérateur suédois Kindred pour un montant de 2,6 milliards d’euros. Cette opération, si elle aboutit, serait la plus importante de l’histoire de la FDJ, qui est entrée en Bourse fin 2019.


L’objectif de cette acquisition est de former « un champion européen des jeux d’argent et de hasard ». Stéphane Pallez, PDG de la FDJ, a souligné que cette opération permettrait à l’entreprise de devenir un acteur international majeur sur le marché des jeux en ligne, un secteur en croissance avec des prévisions de croissance de 9% par an sur la période 2023-2028.


Kindred Group, l’opérateur suédois visé par cette acquisition, est l’un des principaux acteurs mondiaux des jeux en ligne, comptant 30 millions de clients répartis sur neuf marques et réalisant un chiffre d’affaires de 893 millions de livres sterling en 2023.


L’offre publique d’achat (OPA) de la FDJ porte sur l’ensemble du capital de Kindred et est proposée au prix de 130 couronnes suédoises par action. Cette offre représente une prime de 24% sur le cours de clôture au 19 janvier et valorise Kindred à hauteur de 2,6 milliards d’euros.
Le rapprochement entre la FDJ et Kindred permettrait à la FDJ de devenir le troisième opérateur du secteur des paris sportifs et des jeux en ligne en France. De plus, cette opération donnerait naissance à un champion européen des jeux d’argent et de hasard, avec une part internationale représentant environ 20% du produit brut des jeux.


L’acquisition de Kindred ne serait pas la première pour la FDJ, qui a déjà racheté l’opérateur de la loterie nationale irlandaise en 2023, ainsi que d’autres entreprises spécialisées dans les paris hippiques en ligne, les services destinés aux cafés-bars-hôtels-restaurants et l’encaissement et le paiement.


La clôture de cette opération est prévue pour le troisième trimestre de cette année. En attendant, la FDJ a publié son chiffre d’affaires pour 2023, qui a progressé de 6,5% pour atteindre 2,62 milliards d’euros. L’excédent brut d’exploitation (EBITDA) s’élève quant à lui à 675 millions d’euros, soit un taux de marge de 25,1%, grâce notamment aux bons résultats sportifs de l’opérateur en fin d’année.
En conclusion, l’acquisition de Kindred représente une opportunité pour la FDJ de devenir le leader européen des jeux d’argent et de hasard. Cette opération permettrait à la FDJ de renforcer sa présence internationale et de se positionner comme un acteur majeur sur le marché des jeux en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut