Attention ! Le Portugal durcit la fiscalité sur les e-liquides comme jamais avant

Taxation sur stéroïdes ?

Le Portugal n’y va pas de main morte ! Il ne fait plus de distinction entre cigarettes traditionnelles et électroniques quand il s’agit de taxer. Et pour 2024, la sauce va piquer… et pas qu’un peu !

Augmentation des taxes, même pour ceux qui voulaient éviter la nicotine !

Alors, que se passe-t-il au pays de Cristiano Ronaldo ? Malgré une taxation déjà corsée pour la vape, celle-ci va prendre un coup d’accélérateur en 2024. Surprise du chef : même les e-liquides « innocents » sans nicotine sont dans le viseur ! En effet, le 23 octobre, le gouvernement portugais a lâché sa bombe : une « mise en conformité » des taxes sur les autres produits tabagiques avec celles des cigarettes. Et attention, même ceux qui pensaient échapper à la taxe avec des produits non nicotinés, détrompez-vous !

Pour ceux qui aiment les chiffres, voici le menu : dès 2024, les e-liquides nicotinés vont subir une augmentation de 4%, soit une addition de 35 centimes d’euros par millilitre, ce qui représente 25% des taxes du tabac. Pour ceux sans nicotine ? Tenez-vous bien, 17,5 centimes d’euros par millilitre, soit 12,5% des prélèvements fiscaux du tabac.

Pour faire simple : préparez-vous à casser votre tirelire pour vapoter au Portugal à partir de l’année prochaine.

Petit flashback : Le Portugal et son amour-haine pour la vape

Ce n’est pas d’aujourd’hui que le Portugal regarde la vape avec méfiance. En 2015, les e-liquides ont déjà reçu un joli coup de fiscalité. Et pour mettre les choses en perspective, cette taxe était équivalente au prix d’un flacon de 10ml de notre marque chérie, Nicovip !

Les petits flacons flirtent actuellement avec les 5€ au Portugal. Mettons ça en parallèle avec le salaire minimum de 760€ pour 2023. Quand on sait que le prix d’un paquet de cigarettes est aussi de 5€, difficile de convaincre les fumeurs de faire le grand saut vers la vape. Et d’après les augures, l’horizon ne va pas s’éclaircir de sitôt.

Tabac vs Vape : Le Portugal est-il confus ?

La grande question : Le Portugal confond-il la vape avec le tabac ? Taxer les produits de la cigarette électronique, même sans nicotine, au même niveau que le tabac, c’est plutôt déconcertant, non ?

Petit rappel pour ceux au fond de la salle : la vape n’est pas un accessoire de mode, ni un passe-temps. C’est un outil pour se débarrasser de la cigarette. Mais avec un flacon aussi coûteux qu’un paquet de cigarettes, la transition devient un luxe pour beaucoup de Portugais. D’après certains, le gouvernement voit la vape comme « un risque accru pour la santé publique ».

C’est ici que l’APORVAP (l’Association Portugaise des Cigarettes Électroniques) intervient. Ils critiquent cette stigmatisation et soulignent que la vape est moins nocive que les cigarettes. Le président de l’APORVAP, Dr. Cristiano Batista, rappelle que la vape est une arme contre le tabagisme. N’oublions pas qu’au Portugal, le tabac tue une personne toutes les 50 minutes. C’est 12 000 décès par an pour un pays de 10 millions d’habitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut